LA LUBRIFICATION FÉMININE: MÉCANISME & ASTUCES POUR LA PRÉSERVER.

Précieuse parfois capricieuse, ce liquide chaud, doux et humide qu’on appelle la cyprine est l’une des sources d’excitation essentielle chez la femme mais peut parfois devenir problématique. Toutes les femmes ne sont pas égales quant à la lubrification de leur vagin. YESforLOV vous apporte des explications sur le mécanisme de la lubrification féminine, son fonctionnement et vous livre quelques astuces pour augmenter la lubrification de votre vagin.


Mécanisme de la lubrification féminine : comment cela fonctionne ?

Sous la montée de l’excitation, la femme va généralement sécréter par différentes glandes et pores un fluide liquide est clair.

On distingue deux sources de lubrification féminine, celle de la vulve et celle du vagin.

La lubrification externe provient des glandes de Bartholin et de Skène situées au niveau de la vulve ; deux en haut (Skène), deux en bas (Bartholin). Leurs rôles sont de protéger les zones sensibles des frottements et faciliter l’intromission. Ces glandes vont lubrifier par intermittence le vestibule situé entre les deux petites lèvres avec un liquide qu’on appelle la cyprine.

La lubrification interne est la plus abondante, elle permet de protéger les parois vaginales, et d’éviter les irritations lors d’une éventuelle pénétration. C’est une sorte de transpiration de la muqueuse !

Lors de la vaso-congestion (phase à travers laquelle les nombreux vaisseaux dans les tissus se gorgent de sang dans la région pelvienne), la muqueuse du vagin va filtrer le sang et libérer un fluide contenant la transpiration des vaisseaux vaginaux et du mucus du col de l’utérus.

C’est essentiellement dans la partie antérieure du vagin (le ventre) composé du plexus veineux, un organe très réactif, que les pores laissent passer la lubrification vaginale. Il est important de noter que les 2 types de lubrification ne sont pas interdépendants ! Certaines femmes peuvent avoir une excellente lubrification vulvaire et souffrir de sécheresses vaginales. Et vice versa.

Pour la muqueuse anale, à l’inverse du vagin, celle–ci n’assure pas une lubrification naturelle que l’on pourrait qualifier de « immédiate ». C’est pourtant un endroit extrêmement délicat et hautement érogène. La lubrification anale intervient de longues minutes après les premières stimulations par les glandes exocrines quand les cellules de l'épithélium rectal commencent à transsuder du plasma qui, sous l'effet de l’excitation, permet une forte vascularisation de la zone.

Attention, sans l’usage d’un lubrifiant anal adapté à cette pratique, la pénétration anale risque d’être moins aisée et de provoquer des microlésions pouvant créer des inconforts et laisser passer des virus et microbes.


Quel est le rôle de la lubrification féminine ?

La lubrification vaginale facilite la procréation en alcalinisant le vagin. À la base, cet organe est un terrain plutôt hostile pour les spermatozoïdes ! Cette substance modifie donc le pH vaginal pour assurer la survie et le déplacement rapide des spermatozoïdes vers l'ovule.

Bien entendu, ce fluide corporel contribue également à augmenter le plaisir tactile et accroître la sensualité. Ainsi en tapissant les parois vaginales, la lubrification permet une pénétration beaucoup plus confortable.


Qu’est ce qui influence la lubrification féminine ?

La quantité de fluides vaginaux n'est pas nécessairement représentative du niveau d'excitation féminine. Il n'y a donc pas de quantité dite «normale», mais plutôt un minima : celle d’une pénétration agréable et sans douleur.

Alors que la femme de 20 ans a besoin de moins de trente secondes pour avoir une lubrification complète, ce même phénomène peut nécessiter plus de deux minutes après la ménopause. Le volume de liquide sécrété (insuffisance ou surabondance) peut être influencé par une multitude de facteurs qui varient d'une femme à l’autre.

L’état d’esprit et les ondes ressenties lors des caresses ainsi que l’expérience et le vécu psychologique des partenaires sont à prendre en considération en ce qui concerne l’absence de lubrification. Une femme qui a peur d’avoir mal lors de la pénétration, la crainte d’être jugée...tout cela peuvent être des entraves au cycle de réponse à l’excitation.

La lubrification n’est pas synonyme de désir et de plaisir, une femme peut être terriblement excitée sans pour autant expérimenter ce mécanisme de lubrification.

La ménopause est de loin la cause la plus connue et la plus fréquente. Après sa survenue, entre 25% et 60% des femmes seraient concernées par des syndromes génito-urinaires.

Lors de la ménopause, les ovaires tendent à devenir inactifs et donc à ne plus produire une quantité suffisante d’œstrogènes, ce qui a pour conséquence un dérèglement hormonal, source de sécheresse vaginale. A ce moment là, le lubrifiant intime devient alors indispensable.

Découvrez les lubrifiants intimes Femmes et Hommes Made in France YESforLOV.

Il en est de même en période d’allaitement où les œstrogènes vont inhiber la production de lait. Le corps étant bien fait, c’est une autre hormone qui prend le relais, la prolactine, réduisant considérablement le taux d’œstrogènes.

Différentes causes médicales sont à l’origine d’une diminution de la lubrification : le diabète, la maladie coronaire, les infections urinaires et vaginales à répétition ou encore la prise de médicaments comme les antidépresseurs seraient également pourvoyeurs de troubles de l’excitation féminine. L’alcool, le cannabis, le stress et la fatigue se révèlent être des causes notables.


Comment améliorer la lubrification de mon vagin ?

Prendre soin de soi avant de se donner à l’autre, voici la règle qui s’applique à toutes ! Votre vagin doit être la source d'une grande vigilance et mérite une attention toute particulière. Il est source de plaisir et de bien d’autres miracles. Pour prendre soin de vous jusqu’au bout de votre intimité, évitez les nettoyages en profondeur. En clair, banalisez les douches vaginales et toutes tentatives de séchage.

Si vous souffrez d’un manque d’hydratation, vous pouvez également prendre des compléments alimentaires naturels à base d’acide gras pour aider votre vagin à s'hydrater correctement ou consulter un gynécologue qui saura vous conseiller.

En réalité, Il faut savoir que la flore vaginale et vulvaire est constituée de germes protecteurs et que celle-ci se nettoie de façon autonome. Nous sommes face à un organe admirablement bien protégé par son microbiote qui le protège des agressions extérieures et de la prolifération de bactéries ou de champignons. Cet équilibre est dynamique mais aussi évolutif au cours du cycle en fonction des hormones. La flore vaginale peut donc évoluer et être facilement perturbée ou fragilisée.

N’oubliez pas après un rapport sexuel, YESforLOV vous recommande de vous laver à l'eau chaude et d'uriner pour éviter que des germes ne remontent vers l'urètre.

Et pour que votre vagin puisse se lubrifier correctement, il faut lui donner du temps, alors prenez le temps nécessaire pour faire monter l’excitation féminine à son point d’orgue.

Découvrez nos accessoires érotiques comme notre stimulateur clitoridien Lov Finger, qui fera monter le désir crescendo ou encore notre Lov Touch, stimulateur érogène – au format galet de massage - qui épouse parfaitement la forme de votre vulve. Pour toujours plus de séduction, testez nos dés jeux coquins pour couple !