L’ÉMOTION SENSORIELLE EST-IL LE MEILLEUR DES DIALOGUES AMOUREUX ?

L’amour est une énergie de vie qui n’a pas de barrière. Malheureusement, notre éducation, verrouillée en interne, s’est très vite chargée de nous en mettre là où notre liberté individuelle se devait de l’interdire. Nous sommes libres d’aimer et d’être aimés !! Et il faut se le dire avec des mots ...

L’amour, une affaire de mots, de cœur et d’état d’esprit.

Les mots que nous voulons dire ont plein de ressources insoupçonnées mais leur adéquation à notre pensée impose d’être la plus juste possible et d’une clarté absolue, autant dire sans aucune ambiguïté.

Les mots sont beaux lorsqu’ils sont choisis et dits à bon escient, ils sont d’une puissance phénoménale sur notre imagination et d’une influence considérable sur notre sensibilité et notre sexualité. Par leurs côtés tendres, leur sonorité, leur musique aussi, ils savent intelligemment provoquer, bien des suggestions agréables et des effets oratoires surprenants pour mieux persuader et convaincre.

La parole, sans réserve, donnée aux mots et ce ne peut-être qu’une parole libre et non confisquée, est notre caution. Passer du relationnel à l’affectif n’est pas chose aisée et demande des efforts. Mais que l’on ne s’y trompe pas, le meilleur des dialogues de l’amour est bien sensoriel. Nos sens – autant d’étoiles humaines bien à nous celles-là, veillent au grain sur notre capacité à aimer: un regard, une odeur à découvrir, un contact à désirer, une écoute à accepter. De l’émotion, rien que de l’émotion…

Les affaires de sexe sont avant tout des affaires de cœur et d’état d’esprit. Les mots chocs mis en paroles fortes sont de la fête: amor pour les uns, caritas pour les autres, venus et libido pour les retardataires trop timides. L’amour n’est pas un crime, qu’on se le dise haut et fort ! Nous ne le lâcherons pas, il nous appartient.il se reconnaît dans notre vie si l’on veut bien ouvrir l’œil et dresser nos oreilles indiscrètes, une vie ordinaire le plus souvent mais si extraordinaire parfois : dans la rue, à la télévision, dans les journaux, dans les chansons et les feuilletons.

Ces dialogues de l’amour sont notre propriété sans exception. Ils sont multiples mais, en définitive, c’est le même et grand dialogue d’amour qui s’échange, se chuchote et se crie. Lorsque notre timidité accepte enfin de s’effacer, alors tout est permis : la créativité des uns et des autres et leur capacité à innover seront demain les piliers indestructibles de notre vie sentimentale en devenir. Nos désirs et nos sensibilités, d’une richesse inouïe mais trop souvent abandonnée, débordent d’innovation et d’imagination et nous ouvrent la voie, au-delà de notre visibilité et de notre sexualité du moment, vers cet inconnu de l’amour de demain que nous réclamons tous sans le dire. Et ce n’est pas, loin s’en faut, par simple curiosité.